La colocation pour séniors a le vent en poupe. Lorsque l’on parle de colocation senior il s’agit de la tranche d’age débutant aux alentours de l’age de la retraite. Quel que soit l’âge où l’on envisage une collocation, la motivation première est souvent financière. Chez les seniors elle a aussi pour vocation de rompre avec la solitude. Vivre ensemble permet en effet de partager et pas uniquement les factures. Que l’objectif soit financier ou humain, voire les deux, c’est la bonne entente et la sociabilité qui détermineront la qualité d’une colocation. Chacun ayant ses propres motivations, habitudes de vie et limites territoriales, le choix des bons colocataires est déterminant.

Votre maison offre assez d’espace pour accueillir un colocataire et c’est un moyen de diminuer vos charges, c’est la forme de collocation senior la plus répandue. Il s’agit généralement de collocation intergénérationnelle. En parallèle on trouve aussi un marché de la collocation entre séniors. Ici l’objectif est de partager et s’entraider entre personnes de la même génération.

Comment choisir son(sa) colocataire

Entreprendre la collocation sur le tard, c’est une sorte de nouveau départ. Un aménagement, une nouvelle relation, c’est un peu stressant ! Pour mettre toutes les chances de votre côté de réussir votre colocation, misez sur un casting exigeant. N’hésitez pas à préparer une liste de questions. Cela fait un peu « tournez manège » mais ça permet de n’oublier aucun point essentiel. Notez qu’il vaut mieux perdre un peu de temps sur le choix d’un colocataire que de le regretter plus tard. Fixez les limites dès le départ, cela évite les malentendus. Ce que vous ne tolérez pas, ce qui vous dérange doit faire partie de vos points de contrôle. En complément, pour les aspects purement pragmatiques de la vie quotidienne, vous pouvez rédiger un règlement intérieur.

Souvent la première impression est la bonne mais comme vous ne pouvez vous permettre de faire revenir les postulants, mieux vaut, encore une fois prendre votre temps pour faire le tour de tous les sujets qui pourraient fâcher.

Le Top 4 des nuisances de colocation

Le colocataire qui ne fait pas sa part de tâches ménagères. C’est un point qui peut rapidement faire tâche dans la relation !

Le colocataire bruyant.

Le colocataire qui invite trop de monde ou de mauvaises personnes.

Le colocataire asocial. A moins de l’être soi-même c’est généralement un mauvais signe que de vivre sous le même toit qu’une personne qui vous fuit. A éviter avant qu’il ne vous évite !

Si vous souhaitez compléter cette liste, n’hésitez pas à poster un commentaire. Ces conseils de sélection concernent essentiellement les collocations intergénérationnelles mais ils sont aussi valables pour les collocations entre séniors.

En complément voici 2 sites où les annonces sont publiques :

https://www.seniorsavotreservice.com/annonces/colocation-logement

https://www.colocation-adulte.fr/colocation-senior/colocataires-seniors

et un troisième avec divers conseils sur la thématique et quelques annonces

https://coloc-senior.fr/

 

https://silvermag.fr/wp-content/uploads/2018/05/colocation-senior.jpghttps://silvermag.fr/wp-content/uploads/2018/05/colocation-senior-150x150.jpgGastonArgentMaisonSociétéLa colocation pour séniors a le vent en poupe. Lorsque l'on parle de colocation senior il s'agit de la tranche d'age débutant aux alentours de l'age de la retraite. Quel que soit l'âge où l'on envisage une collocation, la motivation première est souvent financière. Chez les seniors elle a...Le magazine de la génération silver