familions-nous

Quoi de plus difficile en cette fin d’année que d’être seul(e) ? Anne-Sophie a relevé le défi dès juillet 2015 de trouver des “parents de coeur” aux personnes les plus fragilisées, isolées. Et le phénomène n’est pas rare.
“Grâce à Familions-nous, vous ne serez plus seul à Noël !”, telle est la promesse du concept.

Familions-nous est un site permettant à toute personnes en carences familiales de trouver un « parent de coeur » (père, mère, fils, fille, frère, soeur, grands-parents, petits-enfants). L’idée étant de recréer des liens intergénérationnels, des liens familiaux non plus basés sur le sang mais sur le coeur.

Interview d’Anne-Sophie, fondatrice et dirigeante.

Bonjour, pouvez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Anne-Sophie RENAUDINEAU, j’ai 36 ans, je suis juriste de formation, mais je me suis éloignée de mon métier originel afin de faire une activité plus en phase avec mes valeurs, quelque chose de plus social.

Quelle est l’histoire du projet ?

J’ai lancé le site en Juillet 2015. Cela faisait déjà 2 ans que je travaillais dessus.

Comment vous est venue à l’idée de créer Familions-nous ?

L’idée m’est venue de mon histoire personnelle, j’ai eu une enfance difficile, ce qui a été parfois difficile dans ma construction personnelle. Aujourd’hui j’ai trouvé un bon équilibre mais tout le monde n’a pas cette chance, mon frère, lui, s’est suicidé.
Et quelques semaine avant d’avoir l’idée de créer le site, j’ai rencontré un type d’une quarantaine d’année, très gentil, mais très introverti, il n’avait plus de famille, peu d’amis et n’avait jamais fait sa vie. Il m’avait communiqué sa souffrance à l’approche des fêtes de Noël. Et de là m’est venu cette idée. Je lui ai ensuite dit : « tu vas voir mon site va changer ta vie, tu ne sera plus jamais seul ». « Malheureusement, il s’est suicidé 2 mois avant l’ouverture du site. C’est aussi pour ça que je me bats pour faire vivre le site, pour lui, je n’ai pas le droit d’abandonner.

Quel est le principe du réseau Familions-nous ?

Force est de constater que les relations familiales sont parfois douloureuses, voire toxiques. Certaines personnes en souffrent tellement que cela les handicapent dans la construction de leur avenir.
J’ai donc décidé de donner un bon coup de balai au fameux adage « On ne choisit pas sa famille » qui pour ma part est assez rude et fataliste. Alors j’ai modifié cet adage en y ajoutant « Et pourquoi pas ? »
Familions-nous est un site permettant à toute personnes en carences familiales de trouver un « parent de coeur » (père, mère, fils, fille, frère, soeur, grands-parents, petits-enfants). L’idée étant de recréer des liens intergénérationnels, des liens familiaux non plus basés sur le sang mais sur le coeur.
Combien de membres compte le réseau aujourd’hui ?

Il y a aujourd’hui presque 350 personnes inscrites. Les personnes ne restent inscrites que quelques mois car le but est que les membres trouvent rapidement un « parent de coeur », et recréent de vrais liens humains. Ainsi le site n’est qu’un facilitateur de rencontres, il ne privilégie pas les liens virtuels mais bien humains.

A l’approche des fêtes de fin d’année, que peut apporter le réseau ?

Les fêtes de fin d’années sont des événements festifs ancrés dans la famille. Or, quand on n’a pas de famille ou bien que les liens sont rompus, c’est une période très difficile, car elle nous rappelle des souvenirs douloureux. On voit tout les autres heureux de partager Noël en famille et cela nous renvoie à notre propre désarroi et parfois solitude.
Rendez-vous sur http://www.familions-nous.fr

https://silvermag.fr/wp-content/uploads/2016/12/Familions-nous.jpghttps://silvermag.fr/wp-content/uploads/2016/12/Familions-nous-150x150.jpgEmmanuelleFamilleSociétébonheur,famille,parent de coeur,rencontres,trouver des amisQuoi de plus difficile en cette fin d’année que d’être seul(e) ? Anne-Sophie a relevé le défi dès juillet 2015 de trouver des “parents de coeur” aux personnes les plus fragilisées, isolées. Et le phénomène n’est pas rare. “Grâce à Familions-nous, vous ne serez plus seul à Noël !”, telle...Le magazine de la génération silver